Découvrir ma croisière

Plutôt choisir une croisière fluviale ou une croisière en mer ?

croisière fluviale ou croisière en mer

Lorsqu’il s’agit de partir pour la première fois en croisière, bien souvent il arrive que la décision finale se porte sur une croisière en Méditerranée. Pourtant, en plus de milliers d’itinéraires possibles comme les fjords, l’Alaska, les Caraïbes, la Polynésie ou encore Bora-Bora, les croisières se déclinent aussi sur les fleuves. Le long du Rhin, du Nil ou de l’Amazonie, vous pouvez apprécier une balade reposante le long d’un cours d’eau. Alors finalement, faut-il préférer partir pour une croisière sur un fleuve et en mer ?

1. La taille du navire

Il paraît logique que sur un navire fluvial, ce dernier soit forcément plus petit qu’un gros navire qui appartiendrait à un MSC, Royal Caribbean, Costa Croisières ou encore Norwegian Cruise Line. Alors que les plus gros bateaux des océans arborent près de 331 mètres de long, voire 362 mètres pour le plus imposant d’entre eux, l’Harmony of the Seas, les plus longs navires fluviaux atteignent eux les 110 mètres de longueur. Des bateaux plus petits donc mais à taille humaine. La taille du navire est complémentaire avec celle de sa capacité. Tandis que les plus gros paquebots emporteront avec eux au maximum 6 650 passagers sillonner les mers, alors qu’un bateau fluvial atteindra une capacité jusqu’à 180 croisiéristes.

Vous l’aurez compris, si jamais vous préférez partir en croisière en petit comité, un voyage sur un fleuve est donc l’idéal puisque vous connaîtrez très rapidement l’ensemble des passagers qui partiront en croisière à vos côtés. À noter cependant que même lors des croisières en mer, vous trouverez aussi des divergences avec différentes tailles de navire. Pour cela, nous vous invitons à cliquer sur cette section de l’article pour plus de détails.

Autre point de comparaison, les navires fluviaux étant de facto plus petits, vous n’aurez pas trop de mal à vous repérer à l’intérieur du bateau pour rejoindre votre cabine ou votre restaurant. Alors que sur les plus gros navires pour aurez à vous retrouver entre 10 et 17 ponts différents, ici vous n’en aurez que deux ou trois pour circuler. Parfait donc, pour ceux et celles qui n’ont pas réellement le sens de l’orientation.

Enfin, vous trouverez à bord des navires fluviaux exclusivement des suites ou des cabines avec balcon. En raison de la petitesse du navire, les cabines intérieures n’existent pas. L’avantage c’est que si vous souhaitez une vue mer, vous l’aurez obligatoirement avec une croisière fluviale. Cependant le prix de votre croisière sera un peu plus cher qu’une croisière en mer où vous pourrez faire des économies en optant pour une cabine intérieure.

En résumé :

  • Des navires plus petits mais plus intimistes (valable pour les croisières en mer)
  • Des chambres avec vue mer mais un prix que vous ne pourrez pas amortir contre une cabine intérieure
  • Moins d’espace mais plus de facilité pour se repérer

2. Les activités à bord

Qui dit bateau plus petit, dit forcément moins de distraction à bord. Par conséquent, si vous comptiez occuper votre temps durant la traversée grâce à une séance de cinéma 4D, dans un simulateur de surf ou de chute de libre, un bateau fluvial ne serait clairement pas la meilleure option pour. Au contraire, si vous souhaitez une croisière façon parc d’attractions en haute mer alors il faudra peut-être mieux vous tourner vers un bateau du style de la Royal Caribbean ou de la Norwegian Cruise Line, qui eux, ont adopté une ligne de croisière faite exprès pour le divertissement et le fun.

En revanche, si vous êtes plutôt du genre à vous prélasser tranquillement au fil de l’eau et à profiter du temps qui passe pour savourer un bon livre tout en admirant le paysage viticole et forestier des régions qui change d’heure en heure, alors, une croisière fluviale sera clairement ce qu’il vous conviendrait.
Il convient aussi de dire que vous pouvez tout à fait partir pour une croisière en mer à bord d’un navire plus petit comme ceux de Silversea, de Ponant ou de Regent qui arborent des yachts de luxe plus intimistes.

Le MS Mistral de CroisiEurope sur le Rhône

Cependant, si vous aimez l’art et la culture, une croisière fluviale saura peut-être plus vous taper dans l’oeil. Bien généralement, les compagnies comme CroisiEurope ou Luftner Cruises, principaux leaders sur le marché des croisières fluviales proposeront généralement des croisières thématiques culturelles, accès sur la découverte des vignobles, des musées, de la gastronomie ou encore de la musique.

Bien que les croisières fluviales soient donc plus accès sur le thème de la culture et de la découverte, vous pourrez tout aussi bien trouver des opportunités pour vaquer à la contemplation lors d’une croisière en mer. Les paysages qui découleront de ce périple seront simplement différents mais tout aussi époustouflants.

En résumé :

  • Aucun divertissement à bord
  • Une croisière lente au fil de l’eau
  • Des paysages différents

3. Les escales

Comme expliquait un peu plus haut, l’une des principales différences entre les croisières fluviales et les croisières en mer se retrouve donc au niveau des escales. Alors que pendant une croisière en mer vous pourrez partir découvrir plusieurs pays à la fois, en prenant le temps d’apprécier une journée entière par escale, lors d’une croisière fluviale vous pourrez parfois faire jusqu’à deux escales différentes en une seule et même journée.

Un rythme parfois plus soutenu, mais qui peut aussi avoir ses avantages. Si d’un côté vous aimez le côté tranquille et pénard de la découverte d’une ville par escale, de l’autre vous pourrez apprécier la diversité culturelle de votre voyage en mer. Il est aussi bon de préciser que vous ne passerez pas forcément moins de temps sur votre escale à bord d’une croisière fluviale, puisque le temps de trajet est nettement plus court qu’une croisière en mer. Ce qui explique aussi la pluralité des destinations et des villes à visiter. Tandis qu’en mer, les escales sont nettement moins rapprochées et le temps entre les deux est forcément plus long.

Crystal Cruises, le soleil se lève tranquillement
Symphony refurbishment 2009

À noter enfin que derrière le nom pas très glamour de « croisière fluviale » se cache bien d’autres destinations autres qu’une croisière sur le Rhône et sur le Danube ; et qui ont sérieusement de quoi concurrencer les voyages de rêves des croisières en mer vers les Caraïbes, les Seychelles ou l’Alaska.

Par exemple, vous pouvez très bien choisir de faire une croisière le long du Nil, afin d’apprécier la beauté des paysages égyptiens et de ses monuments historiques. Ou pourquoi pas, de partir explorer les rives chinoises au travers d’une croisière sur le Mékong ? Ou encore d’entrevoir les éléphants dans leur milieu naturel grâce à une croisière sur le fleuve Flobe. Nous pourrions passer la matinée à vous expliquer les différentes possibilités de croisière sur un fleuve et vous verriez que nous sommes loin de ces croisières redondantes et barbantes.

En revanche une croisière fluviale n’égalera jamais le fait que grâce à une croisière en mer vous pourrez visiter plusieurs pays à la fois et profiter, parfois, d’activités nautiques comme de la plongée, du snorkelling, du paddle ou encore des randonnées en kayak. Ni le fait d’apprécier par exemple le spectacle des baleines lors d’une croisière dans les fjords ou de découvrir des contrées ordinairement moins accessibles comme les mers polaires et les terres de feu de la Patagonie.

En résumé :

  • Jusqu’à 2 escales/par jour pour les croisières fluviales
  • Un rythme plus soutenu qu’une croisière en mer
  • Accéder à des ports moins grands mais plus familiers
  • Des escales moins rapprochées mais plus longues en mer

4. La restauration

Entre plusieurs restaurants à bord d’un navire ou un seul et même lieu de restauration sur un bateau plus petit, il y a-t-il une différence de qualité entre les deux ? La réponse est : bien évidemment non. La seule raison qui peut faire différer votre choix n’est non pas la qualité des produits servis au cours de votre traversée, mais plutôt la diversité des mets et des plats qui vous seront proposés.

À titre d’exemple, sur de plus gros navires vous aurez la possibilité de choisir soit entre le restaurant et le buffet principal du navire ou alors de vous laisser tenter un soir ou deux parmi les multiples restaurants thématiques présents à bord.

A contrario, vous ne trouverez donc pas de restaurant japonais, français, indien ou encore espagnol à bord des croisières fluviales. En revanche, si vous ne pourrez manger que dans le seul restaurant du navire à bord d’une croisière fluviale, vous aurez accès à un plus large panel de plats et de préparations. En effet, en fonction de votre séjour près des régions, les ravitaillements à bord du bateau seront plus fréquents et par conséquent le chef cuisinier sera plus à même de vous préparer chaque soir des repas spéciaux en fonction des aliments locaux. Des dîners culinaires typiques de chaque région visitée vous seront alors quotidiennement servis, pour le grand plaisir de vos papilles, friandes de découvertes.

À noter enfin que si jamais vous aviez un doute quant à la qualité de la nourriture servie à bord, rassurez-vous, que ce soit à bord d’une croisière fluviale ou en mer, vous serez chouchoutés par des chefs étoilés et des sommeliers de renoms.

En résumé :

  • Un seul et unique restaurant pour un navire fluvial contre des restaurants thématiques sur les plus gros paquebots
  • Présence de chef étoilé et de sommelier étoilé sur les deux types de croisière
  • Qualité culinaire indéniable sur une croisière fluviale et en mer

Bonus : le mal de mer en bateau

Vous l’aurez donc compris, voyager pour une croisière sur un fleuve ou pour une croisière en mer sont deux façon bien différentes de voguer sur les mers l’une de l’autre et qui présentent chacune leurs avantages et leurs inconvénients.
Cependant, si jamais vous avez le mal de mer et que vous avez un peu peur de partir pour une transatlantique pour votre première croisière, nous vous conseillons soit de vous référencer à cette partie de l’article concernant le choix de sa cabine en croisière : comment éviter le mal de mer ? Ou de préférer une croisière sur un fleuve. En effet, avec les cours d’eau nettement plus calmes et plus tranquilles, vous aurez moins de chance de subir l’effet des vagues s’il y a une tempête ou du vent. Au moins, vous serez garanti sans risque.

Désormais, le choix n’appartient plus qu’à vous !


Laisser un commentaire