Découvrir ma croisière Vie en escale

Ces 5 croisières qui n’en valent pas la peine… Ou pas !

ces croisières qui n'en valent pas la peine

Après des mois de travail acharné, fourni à la sueur de votre front, à supporter des collègues barbants, patrons ainsi qu’une foule imbuvable dans les transports en commun, l’heure fatidique est enfin arrivée. Celle de s’octroyer une pause bien méritée et de se réserver quelques vacances.

Oui, mais où ? Comment ? Une croisière bien évidemment, mais quelle destination, quelle excursion choisir ? C’est qu’il y en a tellement que vous ne savez plus pour laquelle opter.
Après tout, c’est devenu tellement barbant la croisière, pourquoi s’embêter à partir dans une expédition en mer ? Pour prouver qu’effectivement vous avez raison, et que c’est d’un rasoir mortel, nous allons donc vous présenter une liste de cinq croisières qui, croyez-nous, ne valent pas la peine que vous vous déplaciez. Vraiment.

Détendez-vous et reposez-vous

1. L’American cruisedream

Miami et ses plages de rêve. Au sable fin, blanc, chaud. Avec sa température estivale et son paysage de carte postale. Miami : cette destination idyllique dont vous n’avez cessé d’imaginer tous ses recoins et endroits à découvrir dans vos songes les plus fous. La question qui se pose alors c’est : pourquoi se contenter d’une Miami vue et revue sur l’écran de votre télévision et non dans la vraie vie ? Pourquoi ne pas sauter le pas et vivre à votre tour une vie à l’américaine le temps de quelques jours ? Face à ces questions : une excursion parfaite : la Royal Caribbean American cruisedream, une croisière dans les Caraïbes et les Bahamas. C’est encore trop peu pour vous satisfaire ? Attendez de découvrir la suite.

A bord du Symphony of the Seas, le deuxième plus gros paquebot des mers derrière l’Harmony of the Seas, la croisière vous emmènera pendant près de huit jours visiter les rives de Floride en suivant la côte des Bahamas. Destination Phillipsburg, San Juan ou encore Cococay, la célèbre île privée de Royal Caribbean consacrée uniquement à des jeux d’eaux et au farniente le plus total. Au programme : une croisière au rythme de la détente et de la tranquillité, loin de tous les soucis de la vie active et de la surpopulation des villes. Bref, des eaux bleu clair et des paysages à couper le souffle, ça nous a tout l’air d’être un voyage royal. Franchement c’est si horrible que ça ?

2. Au pays d’Odin et de Thor

Vous avez regardé avec une grande assiduité des séries comme Vikings, pour la beauté de ses paysages et pour ses histoires incroyables. Vous êtes tombés amoureux de la culture nordique et regarder ces panoramas incroyables ne suffisait plus à satisfaire votre envie de découvrir ce pays incroyable. Votre satiété de l’expédition, de l’aventure, est devenue bien trop grande ! Alors vous vous dites finalement : « pourquoi ne pas tenter de faire une croisière vers les fjords norvégiens ? » Mais que nenni messieurs, dames. Nous, nous allons vous prouver que c’est une très mauvaise idée.

Premièrement parce que les fjords norvégiens sont indéniablement l’un des endroits les plus beaux, les plus naturels et les mieux protégés au monde. Des paysages luxuriants, bruts, sauvages, natures, composés de couleurs incroyablement belles.


Passant d’un vert pomme acidulé qui caractérise le feuillage des arbres et l’herbe des plaines, au bleu marin des océans et des lacs, le panorama ressemble trait pour trait à un paysage de carte postale. C’est tout simplement bluffant et époustouflant.

Deuxièmement parce que c’est soporifique et rasoir de visiter par le biais d’une croisière ces fjords. À noter d’ailleurs que la vue est sublime depuis un paquebot et que vous n’aurez jamais ce point de vue avec un avion, une voiture ou à pied. Et puis, entre nous, qui a envie d’aller au plus près de la cascade de Kjosfossen, visiter les zones protégées, de rencontrer les renards polaires de Aurkandfjord ou encore d’admirer le spectacle des baleines à bosses près de l’Islande ?

[cta id= »4285″ vid= »0″]

3. Culture, découverte et atypisme

C’est la croisière star de l’hiver. Elle est adorée pour son climat idéal, la splendeur de ses panoramas, de ses collines de sables et de ses édifices. Entre surprise, atypisme et découverte, la remontée du Nil est l’une des destinations les plus plébiscitées des croisiéristes. Sur les traces des Égyptiens et de cette culture incroyablement riche et fabuleuse, nous allons vous démontrer pourquoi il n’est pas nécessaire d’entreprendre un tel voyage.

Berceau d’une civilisation exceptionnelle, hébergeant le plus long fleuve du monde qui parcourt le pays sur 6 700 km et qui demeure le lieu de vie de 70 millions d’Égyptiens. Le Nil c’est tout autant un lieu gorgé d’histoires que de superbe à visiter.

D’un côté il y a la Vallée des Rois, nichée au sein des collines, en bordure d’une oasis où bananiers, acacias et ajoncs s’entremêlent autour de l’eau. De l’autre, il y a Kom Ombo et le temple de Sobek et Haroëris, dieu bienfaisant et dieux de la fertilité, construit au IIe siècle avant Jésus Christ. Et puis il y aussi Louxor, ville située sur l’ancienne Thèbes, ville célèbre pour avoir été la capitale des pharaons. Si vous poussez votre exploration un peu plus loin alors vous découvrirez même le temple de Karnark. Imposant. Majestueux. Superbe.

Au pays des mythes, contes et légendes, la remontée du Nil semble être une croisière hors du temps, perdue entre deux moments, entourée de magie et de mystère et comme imprégnée d’une sorte d’aura mystique et intrigante. C’est un moment enivrant, envoûtant, qui ne donne pas tellement envie de se déplacer là-bas.Ou pas ?

4. L’aventurier des temps modernes

Il marque la séparation entre le continent sud-américain et la grande île de la Terre de Feu. Il mesure 611 kilomètres de long et est le plus important passage naturel entre les océans Atlantique et Pacifique. Ce « il » c’est un détroit qui a été baptisé Magellan en l’honneur de celui qui le découvrit et le traversa le premier.
Quand la majorité des gens parlent d’expédition allant jusqu’au bout du monde, ils pensent surtout à l’Arctique mais rarement au pôle sud. Et pourtant, quel dommage que de laisser vacante cette partie du globe et de ne pas partir à la découverte des fjords chiliens, du Cap Horn et de l’Antarctique.

Canaux tortueux, montagnes enneigées, paysages verdoyants, brutalité d’un décor naturel et glaciers majestueux et imposants : bienvenue dans les fjords chiliens, trop peu connus et sous-côtés par rapport à leur homologue norvégien. Pourtant, ce n’est pas le manque d’excursions incroyables qui manquent dans ces coins-ci. Quitralco par exemple, qui est l’une des baies les plus étonnantes de la région et qui nécessite près de cinq heures de navigation dans un zodiaque pour pouvoir y accéder.

Mais une fois arrivée, elle offre un phénomène naturel incroyable : des volutes de fumée émanant des profondeurs volcaniques, resurgissant des bassins creusés dans la roche, perdus au cœur d’une végétation foisonnante. Puis, après avoir découvert les glaciers mythiques de Pie XI et El Brujo, la croisière suivra les pas de Magellan, avant de se diriger vers le canal de Gabriel et le Cap Horn.

[cta id= »4287″ vid= »0″]

Enfin, c’est vrai que c’est plutôt barbant tout ça. Nous allons plutôt partir au pôle nord nous, pas vous ?

5. Le roi du monde

Il existe des voyages atypiques, qui vous emmènent au cœur de la mer rouge. D’autres qui sont culturellement enrichissants, en vous embarquant dans des contrées inconnues. Certains qui changent votre vision de voir le monde et puis il y a ceux qui à l’instar d’un tour du monde change votre vie. En passant des États-Unis, à l’Afrique, Bora-Bora, la Chine, le Japon, Taïwan ou encore la Russie, la croisière tour du monde c’est sûr que ça n’a rien de captivant et que ça peut devenir très vite soporifique.

C’est vrai que voyager de bout en bout du globe, passant vers Cairns en Australie afin d’admirer la plus célèbre barrière de corail un monde, au Vietnam et ses superbes temples, à Hong-kong et sa mégalopole fourmillante, à la Grande Pomme toujours en ébullition c’est barbant. D’ailleurs on oubliait aussi de vous préciser que vous passerez obligatoirement par Rome, Athènes, Civitavecchia, Dubaï ou encore la Chine et le somptueux Mont Fuji au Japon. Les tours du monde ce n’est pas tous les jours que nous avons l’occasion de le faire. Sachez qu’il y n’y a qu’un départ par an et que les places sont limitées. Ce serait dommage s’en priver non ?


[Form id= »1″]

Laisser un commentaire