Vie en escale

Top 5 des choses incontournables à voir à Naples

Naples, 5 choses à voir absolument au coeur de la cité napolitaine

Vous partez prochainement ou dans peu de temps pour une croisière en Méditerranée et votre séjour en mer vous emmènera visiter le coeur de la ville de Naples. Quoi faire, que faut-il aller voir en priorité et comment se repérer habilement afin de voir les lieux et monuments incontournables ?
Nous vous disons tout ce qu’il vous faut savoir dans cet article afin que vous ne puissiez ne rien rater de votre séjour en Italie et profiter un maximum de votre visite d’escale. Mettons dès à présent les voiles en direction des 5 choses incontournables à voir à Naples.

Recontextualisation historique

Naples, au coeur historique de la ville
Au coeur historique de la cité napolitaine

Capitale de la région de Campanie, Naples est la troisième ville la plus dense d’Italie. Originairement nommée Parthénope, c’est au VIe siècle av. J.-C. que son histoire commence. Lorsque des colons grecs venus de l’île de Rhodes fondent la colonie de Parthénopé, en l’honneur de la sirène Parthénope qui se suicide par amour pour Ulysse et dont le corps fut jeté dans la mer. Au VIIIe siècle, d’autres colons venus de l’île d’Eubée y fondent une nouvelle cité et la baptisent Néopolis.

Au fur et à mesure elle devient par la suite l’un des principaux centres commerciaux, culturels et philosophiques de la Grèce et de l’Empire romain. Après avoir appartenu pendant un court instant à l’Empire byzantin, elle devient autonome au sein du duché de Naples. Pendant plus de 600 ans à compter du XIIIe siècle, la ville de Naples restera capitale du Royaume de Naples puis du Royaume des Deux-Siciles. Ce n’est qu’en 1860 qu’elle est annexée au Royaume d’Italie.

Aujourd’hui Naples est aussi célèbre et mondialement connue pour son histoire que pour son architecture incroyable (le Baroque Napolitain, l’École du Pausilippe) que pour sa gastronomie, son art et sa musique classique, son patrimoine et ses monuments, ainsi que ses institutions éducatives. La deuxième cité méditerranéenne brille de par ses nombreuses beautés naturelles qui vous feront chavirer.
Cependant Naples est une ville en contradiction perpétuelle entre sa beauté et son laisser-aller. Par conséquent, elle ne vous laissera jamais mitigé. Entre amour et haine, la frontière des émotions est parfois fine mais la visite en vaut le détour. C’est une promesse.

1. La visite de l’ancienne cité de Pompéi

L'ancienne Pompéi aujourd'hui, après l'éruption du Vésuve.
Rues de l’ancienne cité de Pompéi

Si Pompéi est aussi connue dans le monde entier c’est malheureusement pour de funestes raisons. Alors que la ville était au sommet de sa richesse et de sa prospérité, la cité a brutalement été ensevelie par l’éruption du Vésuve en 79 après J.-C. Dès cette période, la ville est tombée dans l’oubli jusqu’à sa redécouverte au XVIe siècle.

Les ruines de la cité de Pompéi sont très vastes et de nombreux édifices peuvent encore se visiter : temple, basilique, forum, thermes, anciennes demeures. Si d’aventure vous allez près de Pompéi, pensez à passer à côté du Lupanar, une vieille maison de passe où vous pourrez observer des lits en pierres rudimentaires ainsi que des fresques aux peintures érotiques suggestives.

ancienne cité de Pompéi, parmi les 5 choses à voir absolument à Naples
Ruines de Pompéi

Bien évidemment, l’une des parties les plus étonnantes et les plus effrayantes de la visite reste les statues figées dans l’éternité de citoyens pris par les cendres de l’éruption volcanique. La rapidité de leur mort est telle que vous apercevrez sur leur visage le sentiment de panique ressenti au moment de leur décès. Pompéi est donc une destination incontournable de Naples. Cependant, nous vous conseillerons d’y aller lors d’une excursion organisée.
La ville étant située à 40 km de Naples, s’y déplacer avec les transports en commun lorsqu’on ne connait pas la ville peut paraître assez compliqué et risqué. Cependant si vous souhaitez tenter l’expérience de votre côté, pensez au préalable à bien vérifier les moyens de locomotions et à calculer votre temps de trajet.

Si Pompéi et ses alentours vous intriguent, vous pouvez aussi choisir d’aller du côté d’Herculanum. Une ville semblable à Pompéi, à quelques heures de celles-ci et qui a moins été touchée lors de l’éruption du Vésuve. La ville a été enterrée sous 16 mètres de cendres et de boue et malgré toute cette couche de détritus, des maisons ont pu rester intactes. Vous pourrez ainsi apprécier la décoration intérieure des éléments d’ameublement en bois et en marbre.

carte d'accès pour se rendre à  Naples
Comment se rendre à Naples ?

2. Le musée national d’archéologie (Museo archeologico di Napoli)

Pour les amoureux de l’histoire, de l’art, de l’architecture ou de la culture en général, le musée national d’archéologie de Naples est une étape incontournable dans votre trajet. Ce lieu extraordinaire renferme toutes les beautés du passé historique de la ville de Naples. Des collections de sculptures, des mosaïques et fresques de Pompéi à Herculanum, vous trouverez ici toutes les plus belles oeuvres d’art exposées au public.
Des peintures retraçant des scènes de batailles à la chasse aux fauves, ou de ses mosaïques d’une finesse ravissante, vous ne pourrez pas rester indifférent au charme archéologique de ces trésors napolitains. Vous trouverez également des statues gréco-romaines datant de la collection Farnese et qui pour certaines ont été retrouvées dans les anciens thermes de Caracalla à Rome.

fresque de l'ancienne cité perdue d'Herculanum. Chose à voir dans le musée de Naples
Fresque de la cité perdue d’Herculanum

Pour l’anecdote, sachez aussi que le musée archéologique de Naples renferme également une salle particulière remplie d’oeuvres érotiques pour le moins explicites. Ces oeuvres sont regroupées dans une pièce à part qui s’appelle le cabinet secret. Pour la petite astuce, sachez d’ailleurs que durant certaines périodes le musée archéologique est gratuit. Tous les premiers dimanches du mois, d’octobre à mars ainsi qu’une semaine dans l’année en raison de la semaine des musées. Prévoyez environ deux heures pour une visite (très) globale du lieu.

Si l’art en général vous intéresse alors vous pouvez aussi vous tourner vers le Musée d’art contemporain ou au musée de Capodimonte, qui couvre une période histoire allant du XIVe siècle à nos jours et qui est considéré comme l’un des plus grands musées d’Italie.

se rendre au musée national d'archéologie
Comment se rendre au musée national d’archéologie ?

3. Le Palais Royal de Naples (Palazzo Reale di Napoli)

Dans cette ville foisonnante et pleine de trésors à chaque coin de rue, il y a des endroits parfois oubliés des touristes ou qui sont sous-estimés. C’est entre autres le cas du Palais Royal de Naples. Construit sous le règne espagnol par l’architecte Domenico Fontana sur commission du comte de Lemos, alors vice-roi de Naples. Le palais devient la résidence des vice-rois espagnols puis autrichiens avant de devenir la résidence des souverains de la Maison de Bourbon.

intérieur du palais royal de Naples
Intérieur du Palais Royal de Naples

Enrichie d’année en année par différents architectes influencés par les courants artistiques de leur époque, le Palais Royal de Naples est endommagé par un incendie en 1837. Par la suite, durant la Seconde Guerre mondiale, les bombardements et les diverses occupations militaires causent au palais de sérieux dommages. À présent, le Palais est rénové et peut se visiter tous les jours de 9h à 20h.

Perle de la culture napolitaine qui a traversé les époques, le Palais Royal de Naples se contemple, s’admire, se découvre. De l’intérieur des ailes du palais qui abrite la bibliothèque nationale de de la ville, à sa cour et ses jardins en passant par son grand escalier en marbre de Carrare et aux sculptures néo-classiques du XIXe siècle. Ou encore le théâtre de la cour avec ses empiècements dorés et ses peintures murales incroyables ainsi que les appartements royaux et ceux de la reine aux plafonds impressionnants sans oublier l’emblématique salle du trône, le Palais vous impressionnera de bout en bout.

À voir également si vous êtes un fin amateur d’ancienne bâtisse historique : Le Castel dell’Ovo (en français le château de l’Oeuf), Teatro San Carlo qui est l’Opéra de Naples ou encore le Maschio Angioino ou Castel Nuovo, un ancien château médiéval et symbole de la ville de Naples.

comment se rendre au musée national de l'archéologie ?
Comment se rendre au musée national de l’archéologie ?

4. La Chapelle royale de San Gennaro (La Cattedrale di San Gennaro)

« La Cattedrale di San Gennaro » tient de son nom du saint patron de Naples, San Gennaro, mort décapité lors des grandes persécutions ordonnées sous le règne de l’empereur Dioclétien. Après sa mort, son sang a été recueilli par l’une de ses parentes et a ensuite été conservé dans deux ampoules. Fait miraculeux, que même l’Église reconnaît, c’est que le sang de San Gennaro se serait liquéfié pour la première fois lorsque son corps fut approché de celui du Saint pendant son transfert vers les catacombes de Capodimonte en 1389.

intérieur de la chapelle royale de Naples
Intérieur de la Chapelle royale de Naples

L’entrée de la Chapelle impressionne d’entrée par sa porte monumentale en bronze et en or, conçue par Cosimo Fanzago en 1630. Les séries de fresques qui ornent les contours et les plafonds de la Chapelle sont de style baroque faites entre les périodes de 1631 à 1643 par Domenichino et Gionanni Lanfranco. Vous apprécierez ici des sommets de technicités dans l’art de la peinture, ainsi que la finesse d’exécution des artistes. Tout en cette chapelle épate, impressionne, émerveille et estomaque.

Si visiter des églises vous intéresse, vous pouvez également aller voir la basilique Dell’Incornonata del Buon Consiglio où se trouve d’ailleurs les catacombes et la tombe de San Gennaro. Mais aussi la basilique de San Paolo Maggiore et la basilique de San Lozenro.

Comment se rendre à la cathédrale de San Gennaro
Comment se rendre à la cathédrale de San Gennaro

5. la ruelle des artisants (Via San Gregorio Armeno)

Via San Gregorio Armeno est une rue très ancienne datant de l’époque romaine. C’est d’ailleurs dans cette rue qu’existait un temple en l’honneur de Cérès, qui est aujourd’hui l’emplacement actuel de l’église San Gregorio Armeno. Charnière urbaine, coeur historique de la ville de Naples et lieu principal de rencontre, la rue Gregorio Armerno relie les principales artères de la cité napolitaine.

Au cours des siècles, elle est parvenue à maintenir un niveau de vitalité et de vie extraordinaire et perpétuelle. Autrefois le lieu de vie et de création des peintres, des sculpteurs, ciseleurs, doreurs et autres artisans qui ont su perdurer la tradition italienne de l’artisanat et qui ont rendu célèbres les églises et palais de la région, la ruelle est aujourd’hui le repère de l’artisanat des crèches de Noël.

le quartier spagnoli
le quartier spagnoli

Dans cette rue fourmillant de vie et de couleurs, à la croisée des chemins entre le passé et le présent, vous sentirez tout le poids des années qui ont marqué la ville. Un lieu incontournable à visiter et qui ne vous prendra pas beaucoup de temps.

À noter que dans ce même style de visite, vous avez aussi le quartier chic de la ville : Posillipo, qui offre une magnifique vue sur tout le golfe. Grâce à la Napoli Sotteranea, vous pourrez faire le tour de la ville par le biais des accès sous terre et aux tunnels qui ont été construits durant la période de la Grèce antique. Vous avez aussi le quartier Spagnoli avec sa multitude de petites ruelles et sa partie du centre au coeur historique de la ville de Naples. Enfin, si vous pouvez, tentez de jeter un coup d’oeil à l’arrêt de métro Toledo. Vous verrez que ça en vaut la chandelle.

La ruelle des artisans
La ruelle des artisans

[Form id= »1″]

Laisser un commentaire