Découvrir ma croisière

Ponant et le Commandant-Charcot : découverte et ouverture des croisières inaugurales

Ponant et le Commandant Charcot, futur navire brise glace qui ouvrira les portes de ses premières croisières en 2021

Début des saisons et croisières inaugurales pour le Commandant Charcot, le dernier bateau de classe Icebreaker pour Ponant, qui emmènera ses passagers aux confins des deux pôles du globe.

« Au plus près du plus loin ». Telle est la nouvelle devise de Ponant consacrée à l’inauguration de son nouveau bateau, le Commandant Charcot. Ce premier navire brise-glace vous emmènera pour la première fois vers une aventure incroyable et époustouflante. Vers un degré ultime encore jamais atteint dans l’histoire de la croisière, en direction des zones arctiques et antarctiques les plus isolées de la planète. Des itinéraires inédits, des paysages blancs glacés à perte de vue et des activités inouïes et stupéfiantes… Venez découvrir plus en détail comment se dérouleront ces prochaines croisières d’expédition vers le Grand Nord.

Le Commandant Charcot, un navire hybride révolutionnaire

Comment Ponant lutte-t-il pour l'encvironnement
Comment Ponant s’engage en faveur de l’environnement ?

Avant toute chose, rappelons en quelques mots les caractéristiques qui façonnent le dernier navire de la flotte Ponant.

Retour en 2018, lorsque que Ponant, confie au chantier naval de Vard, la construction de son prochain et tout premier navire hybride qui s’intitulera le Icebreaker. Outre sa conception qui est passée des chantiers de la filiale italienne de Ficantieri en Roumanie jusqu’à la Norvège pour l’assemblage des moteurs et des équipements, ce sont les cabinets d’architecture Wilmotte et Nuel qui se sont occupés du design intérieur.
Le bateau fera 150 mètres de long pour 28 mètres de large et arborera un poids de 30.000 GT.

Alors que la plupart des navires d’expédition sont équipés d’une coque assez fine, le Commandant Charcot est lui conçu pour répondre à la norme Polar Code 2. En d’autres termes, il est équipé d’une coque spéciale puisque la proue du navire sera capable de franchir des glaces de 2.5 mètres à des crêtes de compression de plus de 10 mètres. Il bénéficiera d’un compartimentage adapté et d’une coque particulièrement robuste, avec une forte épaisseur de tôle grâce à l’emploi d’acier à haute résistance.

« Il ne s’agit pas de glace poussée par le bateau. La banquise est mouvante. A certains endroits elle diverge et donc se fracture, à d’autres endroits elle converge et donc se comprime. Une crête de compression est une zone d’accumulation naturelle de glace, en volume et en pression. C’est comme une montagne si on fait l’analogie avec la tectonique des plaques. Nos logiciels de routage dans la glace notamment nous permettront cependant d’anticiper leur présence et de les contourner dans la plupart des cas ».

Le Commandant Charcot

Malgré tout, ce n’est pas ça qui fait toute la spécificité du Commandant Charcot. La grande particularité de ce navire, c’est qu’il est hybride, à la fois équipé de moteurs électriques et d’une alimentation en GNL (Gaz naturel liquéfié) qui est moins polluant et permet de réduire considérablement les émissions de CO2, tout en éliminant la quasi-intégralité des rejets d’oxyde de soufre (SOx) et de parties fines. Appelé à naviguer en été dans l’Arctique et en hiver dans l’Antarctique, le Ponant Icebreaker disposera d’une réserve considérable de GNL, avec une cuve à membranes conçue par le groupe français GTT, d’une capacité de 4500 m3.

« La navigation se fera partout prioritairement au GNL. Le gasoil n’est envisagé qu’en appoint, en cas de non-disponibilité de GNL. L’autonomie du navire en GNL est calibrée pour être très élevée pour que seuls quelques chargements annuels de GNL soient nécessaires, quelles que soient les proportions de navigation en eaux libres et dans les glaces. L’autonomie est également calibrée au regard d’un critère de disponibilité à date du GNL dans les différentes zones de navigation. Ce critère conduit à des niveaux d’autonomie bien supérieurs à ce qu’il est nécessaire pour son exploitation en croisière ».

Des batteries en complément en plus de sa propulsion au gaz contribueront à réduire l’impact environnemental du navire. « Nous aurons à bord le pack de batterie le plus puissant jamais installé sur un navire à passagers.».

Enfin, le Commandant Charcot c’est aussi et surtout l’hommage rendu à Jean-Baptises Charcot : médecin, explorateur et marin exceptionnel qui initia l’épopée des grandes explorations polaires françaises. En 1902, il réussit à franchir le cercle Polaire arctique et commence dès lors une longue série d’explorations qui le mèneront du Groenland à l’Antarctique. Repoussant ainsi les limites de la connaissance des hommes sur le monde mystérieux de ce pays des glaces.

Quelles seront les activités proposées à bord ?

  • Science participative : guidé par des naturalistes et par une équipe de scientifiques, vous aurez l’opportunité d’assister et d’apporter une contribution à la recherche scientifique. Les aider à installer une station sur la banquise, larguer une balise, faire des prélèvements d’eau, etc. Ici, vous pourrez découvrir l’aventure scientifique polaire.
  • Sorties et débarquements en Zodiac : à bord la compagnie mettra à disposition 16 Zodiacs pour vous permettre de débarquer sans bruit et sans danger au plus près des banquises.
  • Tour en Montgolfière : voilà ici une activité qui risque bien d’en étonner plus d’un. Afin d’observer au mieux les paysages exceptionnels, romantiques et bouleversants qui s’offriront à vous, Ponant vous propose de participer à une virée en montgolfière. Parfait pour les amateurs de sensations fortes !
  • Randonnée en kayak : un classique qui marche toujours autant. La randonnée en kayak vous permettra de glisser tel un poisson sur les rives limpides et transparentes de la banquise.
  • Traîneau à chiens : Una ballade en chien de traineau est une occasion unique et incroyable de découvrir d’une toute nouvelle manière la banquise et ses étendues. Dans le silence polaire et duveteux du pays de glace, vous n’entendrez plus que le martèlement de la neige par les pattes des chiens et le glissement du traineau.
  • Pêche blanche : aussi appelé pêche sur glace, vous vous essaierez ici à une ancienne méthode traditionnelle de pêche. Cette activité, qui sort clairement des sentiers battus, ravira sans aucun doute les amateurs de pêche sportive et les curieux.

Parmi les autres activités, vous retrouverez aussi : de la plongée polaire, de la randonnée, des ballades en motoneige ou encore des virées sur glace en aéroglisseurs.

Comment vont se dérouler les croisières ?

Pour les futurs itinéraires entre le 1er novembre 2021 et le 5 avril 2022, vous aurez le choix entre plusieurs itinéraires, en direction de l’Antarctique ou de l’Arctique. Ainsi pour vous donner une idée, voici ce qui pourrait vous attendre si vous choisissez d’embarquer avec le Commandant Charcot.

  • Puerto Montt- Ushiaia, vers les manchots empereurs de Bellingshausen :

Premier jour : vol vers Santiago (Chili) où vous serez accueilli par des agents de Ponant. Vous partirez ensuite vers 18h00 pour deux/trois jours d’expédition en mer afin de rejoindre le cercle polaire. Le septième et huitième jour sera marqué par l’approche de l’île Charcot suivie par l’île Pierre Ier le neuvième et dixième jour. Les deux jours suivants seront ensuite dédiés à la recherche des colonies de manchots empereurs, symbole majestueux de l’Antarctique. Puis le treizième, quatorzième et quinzième jour vous partirez en direction de de la Baie Marguerite, de l’Ile de Stonington, l’île Pourquoi-pas (hommage au navire Le Pourquoi-pas ?) et de The Guillet Detaille Island avant de repasser une ultime fois au passage de Drake avant de débarquer à Ushuaïa (Argentine) et de repartir chez vous. En tout et pour tout, cette croisière durera 19 jours et 18 nuits.

  • Longyerabyen & Reykjavik, vers le la conquête du pôle Nord

Pour celle-ci, direction le pôle Nord, point mythique recouvert de banquise toute l’année qui a tant fasciné les explorateurs. Au départ du Spitzberg à l’aéroport de Longyearbyen, vous partirez ensuite en mer, suivant le long du Spitzberg pour vous retrouver des jours trois à sept en navigation sur la banquise. Le huitième jour vous atteindrez le Pôle Nord géographique, puis naviguerez du jour neuf à treize sur la banquise le long du Groenland. Enfin vous passerez deux jours en mer avant de rejoindre la ville portuaire de Reykjavik en Islande. En tout cette croisière dure 16 jours et 15 nuits.

Pour retrouver l’intégralité des croisières, vous pouvez demander plus d’informations à votre agent de croisière ici ou au 04 22 13 61 75.

2 commentaires

  • Je ne trouve pas cela normal croisière au pôle quand de nos jours nous nous battons pour la planète pour moi sa devrait être interdit !!!!!vous allez faire comme à venise c’est une honte.

    • Bonjoue Ottaviani,
      Bien que je comprenne parfaitement votre point de vue, j’aimerais vous répondre en soulignant le fait que le Commandant-Charcot est l’un des navires les plus écologiques au monde. La compagnie de croisière a spécialement conçu son navire pour qu’il soit le plus propre possible. Ainsi, le navire est doté d’un revêtement et d’une peinture spéciale non-toxique, de moteurs hybrides électriques pour minimiser au maximum l’impact dans les glaciers et de systèmes technologiques de recyclage à bord pour ne pas détériorer l’environnement extérieur dans lequel il évolue. Si jamais ceci vous intéresse un peu plus, je vous renvoie à cet article (https://www.croisieres.fr/blog-voyage/environnement-et-croisiere-quelles-sont-ces-compagnies-qui-luttent-pour-lecologie-et-contre-la-pollution-2-2/) où nous expliquons toutes les mesures écologiques prises par les compagnies.
      Je vous souhaite de passer une belle journée,
      Bien sincèrement, Prescilia

Laisser un commentaire