Découvrir ma croisière

Prochains bateaux MSC : le point sur les futures sorties

MSC futurs navires de croisière

Entre les prochaines sorties, les mises en cale, les constructions en cours, et les futurs projets en chantier, MSC a de quoi nous faire rêver en mer pendant un très long moment. Mais concrètement, quels sont les prochains paquebots de la compagnie italienne ? Nous faisons le point sur toutes les améliorations et les imminentes sorties et mises en service.

Le MSC Grandiosa et Virtuosa

En mars 2014, Pierfrancesco Vago, président de la compagnie MSC, annonce au public la mise en chantier du tout dernier navire de la firme : le MSC Grandiosa. Issu de la classe Meraviglia +, le navire, aussi appelé G34, arborera les mêmes caractéristiques, en version améliorée, du MSC Meraviglia et Bellissima. Le navire entre alors en construction le 15 novembre 2017, lors de la découpe de la première tôle du navire dans les Chantiers de l’Atlantique à Saint-Nazaire, fleuron de la construction navale.

Le MSC Grandiosa, c’est donc des proportions qui sont à la hauteur de son nom :

  • 331 mètres de long
  • 43 mètres de large
  • un tirant d’eau de 8 mètres
  • une jauge GT de 181 000
  • une vitesse maximale de 23 nœuds au compteur.
Quels sont ces futurs paquebots MSC à sortir prochainement ?
MSC Grandiosa, vue 3D aérienne

Niveau innovation, le navire dispose, comme ses consoeurs le Meraviglia et le Bellissima de deux ascenseurs avec une vue sur la mer (chacun sur l’un des côtés du navire), d’une piscine avec un toit rétractable, d’un parc aquatique pour petits et grands, d’un théâtre pour les représentations de la troupe du Cirque du Soleil, ainsi que d’un musée d’art : une grande première pour un paquebot de croisière.

Niveau investissement, le MSC Grandiosa s’inscrit dans un plan budgétaire de plus de 9 milliards de dollars. Un chantier hors-norme et dantesque pour l’armateur, qui sera par la suite suivi de la mise en construction de 11 autres navires MSC. Avec le MSC Bellissima inauguré en février 2019.

Le MSC Virtuosa quant à lui, aura les mêmes caractéristiques que le Bellissima et appartiendra à la classe Meraviglia. Il devrait être inauguré pour septembre 2020.

Le MSC Seashore et « le projet Seaside Evo II »

Nous vous en avions parlé il y a peu. Le MSC Seashore sera, selon les communiqués de presse de l’armateur italo-suisse, le plus grand navire de la flotte. Avec des dimensions encore plus impressionnantes que les anciens navires, le Seashore épate déjà rien que sur le papier.

En 2015, MSC a commandé quatre nouveaux navires pour sa flotte. Deux sont partis en construction aux Chantiers de l’Atlantique, le Meraviliga et le Bellissima, et deux autres aux chantiers de Fincantieri, en Italie, pour le Seaside (lancement en 2016) et le Seaview (lancement en 2017).
Lors de la cérémonie de livraison du MSC Seaside le 29 novembre 2017, MSC avait alors annoncé une nouvelle commande pour deux autres navires d’une future classe qui s’appellerait « Seaside Evo » auprès du chantier italien de Fincantieri. À présent, le MSC Seashore, qui vient tout juste d’entrer en cale dans les chantiers italiens (cérémonie de la pièce) est donc une amélioration de la gamme des bateaux Seaside et Seaview. Le MSC Seashore et son sister-ship, pour l’heure sans nom, appartiendront à la classe Seaside EVO.

Niveau technique, ces nouveaux navires seront capables d’accueillir plus de 5 600 passagers à leur plein potentiel. Imaginés et réalisés pour être utilisés tout au long de l’année dans des climats chauds, le Seashore et son navire jumeau mettront à disposition des croisiéristes des plus grands espaces extérieures avec :

  • un parc aquatique avec 5 toboggans
  • 3 passerelles au sol en verre
  • deux ascenseurs sur chaque côté du navire et bien évidemment
  • une grande allée commerciale.
MSC Magnifica, pont extérieur
Découvrez prochainement la nouvelle classe Seaside EVO

À bord, les bateaux de la classe Seaside-EVO disposeront d’un plus grand complexe de suites et d’espace puisqu’en tout c’est plus de :

  • 10 000 mètres carrés d’espace supplémentaire
  • 200 nouvelles cabines dont
  • 75 seront équipées pour accueillir des personnes handicapées

Niveau technologique, le navire a aménagé à bord des stations de traitement des eaux usées et des déchets, des épurateurs de dernière génération, d’un revêtement de coque optimisé grâce à une peinture spéciale pour la faune et la flore marine, d’un système avancé de récupération de chaleur, ainsi que d’un éclairage économique de LED partout sur le navire.
D’un point de vue technique, le MSC Seashore et son futur sister-ship c’est donc :

  • 339 mètres de long
  • 43 mètres de large
  • 8 mètres de tirant d’eau
  • un tonnage de 169 380 GT
  • une vitesse de 22 noeuds
  • 2 270 cabines pour 5 632 passagers et 1 648 membres d’équipage.

Ces deux nouveaux navires seront livrés pour mai 2021 et février 2023.

Le projet World-Class (I,II, III et IV)

Lors de la livraison du MSC Meraviglia en mai 2017, la compagnie MSC a profité de l’occasion pour dévoiler la mise en route de plusieurs nouveaux chantiers. Parmi eux nous retrouvons en l’occurrence la construction de plusieurs navires issus d’une toute nouvelle classe intitulée World-Class ainsi que d’un terminal pour ses bateaux à Miami, prévu pour une livraison en 2022.

Ce projet de nouvelle gamme de bateaux, qui sera la cinquième développée par les Chantiers de l’Atlantique pour MSC, portera à ce stade à 20 le nombre total de la flotte de navires de MSC. Pour l’heure peu d’informations ont filtré quant aux caractéristiques du paquebot, mais une chose est sûre : le World-Class I sera le premier navire de la ligne a être propulsé au GNL (comme Costa) et sera équipé d’un tout nouveau système de recyclage des déchets. Devant pouvoir atteindre 21.8 n’uds, ces navires seront dotés d’une propulsion fonctionnant au gaz naturel liquéfié, ce qui permettra de traiter les émissions d’oxyde de soufre (SOx) et d’oxyde d’azote (NOx), tout en réduisant significativement les rejets de particules fines et de dioxyde de carbone (CO2).

MSC World-Class I, futur navire de luxe de MSC en 2022.
le MSC Worldclass, visuel 3D aérien

Au niveau des caractéristiques :

  • ces futurs navires mesureront 333.3 mètres de long
  • 47 mètres de large
  • 68 mètres de haut
  • accueillera 6 850 passagers
  • 2 760 cabines.

Enfin les World Class seront les plus imposants navires de la compagnie puisqu’ils afficheront une jauge de 205 700 GT au compteur. C’est bien plus que les 181 000 du Grandiosa. À titre de comparaison, les plus gros paquebots du monde de RCCL de la classe Oasis pèsent entre 225 000 et 230 000 GT.
Les livraisons sont prévues pour mai 2022, puis mai 2024 et au printemps 2025 et 2026.

Le premier de la série, dont la construction devrait commencer en été 2020, portera le numéro de coque W34, tandis que ses sister-ships suivront du X34 & Y34 et Z34.

Le projet Ultra Luxury-Class (I, II, III et IV)

Fin 2018, MSC a signé avec le groupe naval Fincantieri un protocole d’accord pour la construction d’une toute nouvelle classe de navires ultra-luxe composée de quatre bateaux, pour une valeur totale de 2 milliards d’euros. Le projet (très) particulier de ces navires c’est qu’ils ne feront pas partie intégrante de la « marque » MSC. Explications.

À l’occasion de la cérémonie de baptême du MSC Bellissima à Southampton, le président exécutif de MSC, Pierfrancesco Bago, avait annoncé à la presse que son équipe travaillait actuellement sur une nouvelle marque de bateaux ainsi qu’un nouveau logo. Ces nouveaux navires seront construits sur le modèle d’un superyacht et présenteront un ratio de passagers/équipage de moins de 1.5%. En clair : un membre d’équipage pour deux invités.

Ces navires seront en mesure d’offrir des itinéraires uniques grâce à leur petite taille. Chaque croisière suivra toujours un itinéraire différent autour du monde. Selon le journal MediTelegraph, le Président de la région Ligurie Giovanni Toti et le Président exécutif du Groupe MSC Gianluigi Aponte se sont rencontrés pour discuter de la possibilité de construire un nouveau terminal dédié à ces navires de croisière ultra-luxe sur la jetée de Ponte Parodi à Gênes, à côté de l’historique Stazione Marittima, à Ponte dei Mille Pier.

MSC Seaside, vue extérieure du navire de la firme italo-suisse MSC
le MSC Seaside

Les navires, dont le premier sera livré au printemps 2023, auront une faible jauge brute d’environ 64 000 GT et compteront 500 cabines. Les trois autres navires entreront en service un par an au cours des trois années suivantes.

Niveau technique : les navires seront équipés, entre autres, des meilleures et plus récentes technologies environnementales et d’autres solutions maritimes de pointe en mer. Ils présenteront également un design très novateur ainsi que des options révolutionnaires pour le confort et la détente des clients.

« C’est à la suite du grand succès de notre concept de luxe bateau dans un bateau que nos clients nous ont demandé d’entrer dans le segment de l’ultra-luxe, comme une évolution naturelle du MSC Yacht Club. Ces navires seront en mesure d’offrir des itinéraires uniques, grâce à leur taille, et les services à la clientèle seront portés à un autre niveau, y compris notre service de majordome personnalisé MSC Yacht Club, disponible 24h/24 et 7j/7. »

Pierfrancesco Bago,

Les croisières MSC Cruises sont vendues à travers le monde à travers un réseau de distribution de 70 pays. Si vous souhaitez plus de renseignements à propos d’une future croisière MSC, n’hésitez pas à remplir le formulaire de contact ci-joint afin qu’un agent Croisieres.fr puisse vous rappeler dans les meilleurs délais.


[Form id= »1″]

Laisser un commentaire