Actualité

Ponant rachète l’armateur Paul Gauguin

Ponant rachète l'armateur américain Paul Gauguin

La première compagnie française de luxe de vente de croisières a annoncé le 8 juin dernier le rachat de Paul Gauguin Croisières. Spécialiste dans les destinations exotiques telles que Tahiti et la Polynésie française.

Paul Gauguin c’est l’histoire d’une compagnie fondée en 1998, et qui a d’abord appartenu à la Radisson Seven Seas, connue depuis 2006 sous le nom de Regent Seven Seas Cruises. En 2010 la voilà vendue à une autre compagnie américaine : la Beachcomber Croisieres. À compter du 8 août 2019, Paul Gauguin voguera désormais sous le pavillon français Ponant.

D’après les informations fournies par Ponant, Paul Gauguin restera une entreprise indépendante, dont le siège social se trouve actuellement dans l’État de Washington, sous la direction de Diane Moore. En témoigne le communiqué de presse relayée par la société française qui précise que :

« dans le cadre de cette acquisition, les deux compagnies conservent leur identité propre. Les structures en place aux États-Unis ne sont pas modifiées. »

Le croisiériste américain conservera par railler son paquebot, le Paul Gauguin, de 154 mètres de long et d’une capacité de 300 passagers. Avec une forte implantation du côté du marché australien, néo-zélandais, allemand, britannique et japonais, Ponant espère bien étendre son influence.

« Cette collaboration permet à nos passagers de choisir leur croisière parmi une palette de destinations emblématiques toujours plus riche. Escale mythiques ou mouillages confidentiels, c’est une invitation au voyage exclusive que Ponant et Paul Gauguin Croisières offrent ainsi à leurs passagers, à bord de navires à la taille intimiste. »

Jean Emmanuel Sauvée, Président fondateur de Ponant
Le Ponant, premier paquebot de la flotte française Ponant, et navire voilier
Le Ponant

Si la compagnie maritime française s’est intéressée de près à cet armateur ce n’est pas non plus sans raison. Les deux sociétés partagent des valeurs communes en termes de prestation haut de gamme et d’engagement durable en faveur de l’environnement. Alors que de son côté Ponant inaugurera bientôt son premier navire hybride électrique propulsé en partie grâce au gaz naturel liquéfié, Paul Gauguin a banni le plastique à bord.

Ponant, dont l’emprise dans le monde de la croisière continue de croître, ajoute donc une nouvelle société ainsi qu’une nouvelle marque à son panel. D’ici l’horizon 2021, la compagnie française, propriété de la famille Pinault et du Groupe Artémis, disposera d’une très belle flotte d’expédition de la gamme Explorer ainsi que son très attendu navire d’exploration polaire, le Commandant Charcot.

Pour le futur, Paul Gauguin devrait encore plus améliorer son niveau en matière de gastronomie en proposant un plus grand nombre de ses traversées aux côtés d’experts viticoles et culinaires, tout en proposant des dégustations ainsi que des tables rondes.

« En rejoignant la famille Ponant, nous continuons de nous consacrer à partager notre passion et offre des expériences authentiques, de haute qualité de service et respectueuses de l’environnement. Nous sommes enthousiastes à l’idée de pouvoir faire découvrir l’univers Ponant à nos passagers et d’accueillir ses passagers à bord. »

Diane Moore, Directrice Générale des croisières Paul Gauguin.

Laisser un commentaire